Aliou Dembourou Sow : « Je ne regrette pas mes propos »

Plus téméraire que le député Aliou Dembourou Sow, tu meurs. Lynché sur les réseaux sociaux, pour avoir appelé à l’utilisation de machettes pour défendre le troisième mandat de Macky Sall, il ne regrette nullement ses propos. Mieux, il promet de les répéter devant l’Assemblée nationale. On ne peut pas juger mes propos, si on n’est pas du Fouta ou du Ferlo. Depuis que Macky Sall a créé l’Alliance pour la République, nous avons l’habitude, dans le Ferlo, d’utiliser le terme arme pour désigner la carte électeur. Parfois, nous utilisons les mots bâton, coupe-coupe ou balle. C’est un effet de langage », précise le parlementaire dans L’Observateur.
Le président du Conseil départemental de Ranérou de marteler : « Tous ces gens qui s’agitent à gauche et à droite feraient mieux d’aller demander aux politiciens du Fouta l’exacte traduction de mes propos. Et pourtant, ceux qui s’indignent de mes propos font pire dans leurs déclarations. On entend, tous les jours, des gens dire qu’ils vont aller au palais déloger le président de la République parce qu’il n’aurait pas droit à un troisième mandat ». Mieux, malgré la plainte annoncée par des organisations de la société civile, Aliou Dembourou Sow confirme qu’il est prêt à répéter les paroles incriminées. Même devant l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *