Assemblée Nationale : Cheikh Tidiane Gadio perd son poste de député

Le député du groupe parlementaire Bennoo Bokk Yakaar  (BBY) Cheikh Tidiane Gadio en passe de perdre son mandat de député à l’Assemblée nationale. Fraichement nommé envoyé spécial de la Francophonie pour le suivi de la situation au Mali,  Cheikh Tidiane Gadio devrait en principe  céder son poste de député à l’Assemblée nationale.
Pour cause, rapportent nos confrères de l’As quotidien, le code électoral sénégalais, en son article LO.19, dispose : « L’exercice de toute fonction publique non élective est incompatible avec le mandat de député. En conséquence, toute personne visée à  l’alinéa précédent, élue à l’Assemblée nationale, est remplacée dans ses fonctions et placée dans la disposition prévue à cet effet par le statut le régissant dans les huit (8) jours qui suivent son entrée en fonction, ou en cas de contestation de l’élection, dans les huit (8) jours suivant la décision, de validation. L’exercice de fonctions confiées par un État étranger ou une organisation internationale et rémunérée sur leurs  fonds est également incompatible avec le mandat de député. Toutefois, les membres du personnel enseignant de l’enseignement Supérieur sont exceptés des dispositions des deux (2) premiers alinéas du présent article ».  
 
Mieux encore, poursuit l’AS quotidien, l’article 110 du règlement intérieur de l’Assemblée nationale dispose aussi: « L’exercice de toute fonction publique non élective est incompatible avec le mandat de député.  En conséquence, toute personne visée à l’alinéa précédent élue à  l’Assemblée nationale est remplacée dans ses fonctions et placée dans la position prévue à cet effet par le statut la régissant dans les huit jours qui suivent son entrée en fonction,  ou en cas de contestation de l’élection,  dans les huit jours suivant la décision de validation.  L’exercice de fonctions confiées par un État étranger ou une organisation internationale et rémunérées sur leurs fonds est également incompatible avec le mandat de député. Toutefois, les membres du personnel enseignant de l’enseignement Supérieur sont exceptés des dispositions des deux premiers alinéas du présent article « . 
 
En gros, nos confrères en déduisent  qu’en acceptant ainsi d’être au service de l’organisation internationale de la Francophonie,  Cheikh Tidiane Gadio, député vice-président à l’Assemblée nationale, perd de facto son poste de député au profit de son nouveau poste d’envoyé spécial pour le suivi de la situation au Mali. Ainsi, son suivant sur la liste nationale, El hadj Saër Sèye devrait le remplacer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *