Bagarre à Ndiarème Limamoulaye : Une plainte déposée contre le chef de protocole du maire et sa garde rapprochée

Suite et pas fin de la visite d’Abdoulaye Diouf Sarr au poste de santé de Hamo 5 et au cours de laquelle le maire Apr de Ndiarème Limamoulaye, Baïdy Sèye, a été copieusement hué. En effet, un des jeunes qui a été blessé à l’œil, a décidé de porter l’affaire devant la justice. Une plainte a été déposée, ce mercredi, au commissariat central de Guédiawaye pour coups et blessures volontaires et menace de mort.
La bataille de la banlieue en vue des prochaines élections locales est bien entamée à Guédiawaye où les membres de Pastef ont déposé une plainte ce jour au niveau du commissariat de Guédiawaye, contre le chef de  protocole du maire Baidy Seye et sa garde rapprochée. Une plainte qui fait suite à la bataille rangée entre partisans du maire et jeunes de Pastef et au cours de laquelle le coordonnateur communal des jeunes « Patriotes » de la commune de Ndiareme Limamoulaye, Bassirou Dieng, et le secrétaire général communal de la même localité ont été violentés.
« Nous avons porté plainte et nous attendons de voir ce que la justice dira. Baidy Seye aurait dû venir accompagner et féliciter les jeunes de Pastef qui ont débarrassé le centre de santé de ses eaux. Mais il nous menace parce qu’il est en manque de résultats », soutient Alpha Ba, coordonnateur départemental de Pastef Guédiawaye, face à la presse.
Pour rappel, lors des inondations connues en banlieue ces derniers jours, les jeunes « Patriotes » s’étaient engagés à évacuer les eaux qui avaient pris possession du poste de santé inondé à hauteur de 2 m. Ils avaient ainsi dénoncé l’attitude du maire qui selon eux est resté « aphone et inerte » devant les dégâts des eaux de pluies, pour ensuite en faire une « récupération politique » lors de la visite du ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *