Le président des États-Unis, qui était hospitalisé depuis vendredi dernier en raison de son infection au Covid-19, est sorti de l’hôpital militaire dans la nuit de lundi à mardi. Donald Trump a déjà promis de repartir en campagne.

Le président américain à son arrivée à la Maison Blanche ce lundi soir.© WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Le président américain à son arrivée à la Maison Blanche ce lundi soir.

Le président américain Donald Trump, testé positif au Covid-19 la semaine passée, a quitté l’hôpital militaire Walter Reed situé à Bethersda (Maryland) dans la nuit de lundi à mardi, après trois jours d’hospitalisation. À moins d’un mois de l’élection présidentielle, Donald Trump a annoncé sur Twitter qu’il reprendrait « bientôt » la campagne, puis est sorti de l’hôpital à pied, masque sur le visage et cravate rayée.

Sur le perron de l’hôpital, le candidat républicain a levé le poing et lancé un traditionnel pouce levé à ses partisans, venus assister à sa sortie très mise en scène. Il est ensuite monté dans un véhicule noir puis dans l’hélicoptère devant l’emmener à la Maison Blanche, sans répondre aux questions de la presse.

Trump applaudi par ses soutiens

Une fois dans l’hélicoptère, le président américain a été vivement applaudi par ses soutiens qui étaient réunis devant l’hôpital situé dans la banlieue de Washington.

« Je retournerai bientôt sur le terrain pour la campagne!!! », avait tweeté le président américain quelques minutes avant sa sortie, ajoutant: « les ‘Fake News’ ne montrent que les sondages bidon », dans une énième critique à l’égard des médias.

À son arrivée à la Maison Blanche, Donald Trump a gravi quelques marches et regagné le balcon de la résidence présidentielle, puis a levé le pouce en direction des journalistes, visage découvert.

De nombreux cas à la Maison Blanche

Le milliardaire républicain présente encore des symptômes, ce qui signifie qu’il est encore sûrement contagieux, et, selon son équipe médicale, n’est « peut-être pas encore complètement tiré d’affaire ».

Depuis plusieurs jours, le nombre de cas positifs au nouveau coronavirus ne cesse d’augmenter dans l’administration Trump, et la fameuse « West Wing » se vide, par précaution sanitaire. Dernière collaboratrice du président à avoir appris sa contamination, la porte-parole de la Maison Blanche Kayleigh McEnany a annoncé lundi s’être placée en quarantaine.