Covid-19. Face à la deuxième vague, l’Europe durcit son arsenal de restrictions

Alors que le coronavirus a fait plus de 250 000 sur le continent, les pays européens mettent en place de nouvelles restrictions pour tenter d’enrayer la pandémie.

Plusieurs pays d’Europe de l’Est imposent ce samedi de nouvelles restrictions dans la foulée du reste du continent qui a déjà durci son arsenal de mesures contre le Covid-19, dont le nombre de cas a dépassé le seuil du million en France.

L’OMS a de nouveau tiré la sonnette d’alarme : « trop de pays » dans l’hémisphère nord enregistrent une progression exponentielle des cas de Covid-19. Résultat : hôpitaux et unités de soins intensifs sont proches ou ont dépassé leurs limites de capacité, a mis en garde l’organisation.

Sur l’ensemble du continent européen, le nombre des infections dépasse 8,2 millions et plus de 258 000 personnes sont décédées du nouveau coronavirus. La pandémie a fait au moins 1 139 406 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP vendredi. Et un record de nouvelles contaminations, près de 80 000 en 24 heures, a été enregistré par les États-Unis.

La Pologne passe en « zone rouge »

La situation se dégrade en Europe de l’Est : devant la flambée des contaminations sur son territoire, l’ensemble de la Pologne passe samedi en « zone rouge », une mesure qui ne concernait jusqu’alors que les grandes villes et leurs alentours.

Les restaurants et écoles primaires seront partiellement fermés, et les lycéens et étudiants pratiqueront l’enseignement à distance. Les cérémonies de mariage seront interdites et le nombre de personnes strictement restreint dans les commerces, les transports et les églises.

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a aussi demandé à toutes les personnes de plus de 70 ans de rester chez elles.

Couvre-feu en Slovaquie et en Grèce

En Slovaquie voisine, un couvre-feu nocturne entre en vigueur ce samedi, jusqu’au 1er novembre. Et en République Tchèque, autre pays limitrophe où le taux de contaminations et de décès est le pire d’Europe sur les deux dernières semaines, un confinement partiel est déjà instauré jusqu’au 3 novembre.

Un confinement partiel s’applique aussi dès samedi en Slovénie, dont le ministre des Affaires étrangères Anze Logar a été testé positif au coronavirus.

Les deux principales villes de Grèce, Athènes et Thessalonique, seront soumises à un couvre-feu nocturne à partir de samedi, et le masque y devient obligatoire à l’intérieur comme à l’extérieur.

Plus de 3 millions de cas en Espagne

En Espagne, qui a officiellement dépassé le seuil du million de cas de coronavirus, le chef du gouvernement Pedro Sanchez a estimé vendredi que le nombre réel « dépasse les trois millions ». Peu avant, plusieurs régions avaient annoncé de nouveaux durcissements des restrictions, appelant le gouvernement central à imposer le couvre-feu nocturne.

En Belgique, un nouveau tour de vis a été donné vendredi par le gouvernement pour les sports et loisirs. Les autorités des cinq provinces de la Wallonie, la partie francophone, ont toutefois décidé vendredi de durcir les mesures décidées au niveau fédéral et les maires des 19 communes de Bruxelles décideront samedi s’ils suivent le mouvement.

Reconfinement au Pays de Galles et en Irlande

Au Royaume-Uni, le pays le plus endeuillé d’Europe avec plus de 44 000 morts, le Pays de Galles s’est reconfiné vendredi jusqu’au 9 novembre.

L’Irlande, elle, a reconfiné toute sa population pour six semaines depuis mercredi minuit, fermant les commerces non essentiels. En Italie, le Lazio, la région de Rome, est devenu mercredi la troisième du pays, avec la Lombardie et la Campanie, à instaurer un couvre-feu.

Et le Danemark a pour sa part annoncé un renforcement de ses mesures de restriction de rassemblements et l’extension du port du masque dès lundi.

Reprise des essais de vaccin

Du côté de la recherche, deux essais de vaccins expérimentaux contre le Covid-19 vont pouvoir reprendre aux États-Unis après de fausses alertes apparentes, augmentant les chances d’avoir un ou plusieurs vaccins autorisés d’ici le début de l’année 2021.

Le vaccin est devenu un enjeu électoral dans la course pour la présidence des États-Unis, et le candidat démocrate Joe Biden a promis vendredi qu’il serait « gratuit pour tout le monde » s’il était élu.

En Amérique latine, les restrictions se poursuivront en Argentine pour deux semaines pour endiguer la progression des contaminations : « Nous sommes loin d’avoir résolu ce problème », a déclaré vendredi le président Alberto Fernandez.

Alors que le coronavirus a fait plus de 250 000 sur le continent, les pays européens mettent en place de nouvelles restrictions pour tenter d’enrayer la pandémie.

Plusieurs pays d’Europe de l’Est imposent ce samedi de nouvelles restrictions dans la foulée du reste du continent qui a déjà durci son arsenal de mesures contre le Covid-19, dont le nombre de cas a dépassé le seuil du million en France.

L’OMS a de nouveau tiré la sonnette d’alarme : « trop de pays » dans l’hémisphère nord enregistrent une progression exponentielle des cas de Covid-19. Résultat : hôpitaux et unités de soins intensifs sont proches ou ont dépassé leurs limites de capacité, a mis en garde l’organisation.

Sur l’ensemble du continent européen, le nombre des infections dépasse 8,2 millions et plus de 258 000 personnes sont décédées du nouveau coronavirus. La pandémie a fait au moins 1 139 406 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP vendredi. Et un record de nouvelles contaminations, près de 80 000 en 24 heures, a été enregistré par les États-Unis.

La Pologne passe en « zone rouge »

La situation se dégrade en Europe de l’Est : devant la flambée des contaminations sur son territoire, l’ensemble de la Pologne passe samedi en « zone rouge », une mesure qui ne concernait jusqu’alors que les grandes villes et leurs alentours.

Les restaurants et écoles primaires seront partiellement fermés, et les lycéens et étudiants pratiqueront l’enseignement à distance. Les cérémonies de mariage seront interdites et le nombre de personnes strictement restreint dans les commerces, les transports et les églises.

Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki a aussi demandé à toutes les personnes de plus de 70 ans de rester chez elles.

Couvre-feu en Slovaquie et en Grèce

En Slovaquie voisine, un couvre-feu nocturne entre en vigueur ce samedi, jusqu’au 1er novembre. Et en République Tchèque, autre pays limitrophe où le taux de contaminations et de décès est le pire d’Europe sur les deux dernières semaines, un confinement partiel est déjà instauré jusqu’au 3 novembre.

Un confinement partiel s’applique aussi dès samedi en Slovénie, dont le ministre des Affaires étrangères Anze Logar a été testé positif au coronavirus.

Les deux principales villes de Grèce, Athènes et Thessalonique, seront soumises à un couvre-feu nocturne à partir de samedi, et le masque y devient obligatoire à l’intérieur comme à l’extérieur.

Plus de 3 millions de cas en Espagne

En Espagne, qui a officiellement dépassé le seuil du million de cas de coronavirus, le chef du gouvernement Pedro Sanchez a estimé vendredi que le nombre réel « dépasse les trois millions ». Peu avant, plusieurs régions avaient annoncé de nouveaux durcissements des restrictions, appelant le gouvernement central à imposer le couvre-feu nocturne.

En Belgique, un nouveau tour de vis a été donné vendredi par le gouvernement pour les sports et loisirs. Les autorités des cinq provinces de la Wallonie, la partie francophone, ont toutefois décidé vendredi de durcir les mesures décidées au niveau fédéral et les maires des 19 communes de Bruxelles décideront samedi s’ils suivent le mouvement.

Reconfinement au Pays de Galles et en Irlande

Au Royaume-Uni, le pays le plus endeuillé d’Europe avec plus de 44 000 morts, le Pays de Galles s’est reconfiné vendredi jusqu’au 9 novembre.

L’Irlande, elle, a reconfiné toute sa population pour six semaines depuis mercredi minuit, fermant les commerces non essentiels. En Italie, le Lazio, la région de Rome, est devenu mercredi la troisième du pays, avec la Lombardie et la Campanie, à instaurer un couvre-feu.

Et le Danemark a pour sa part annoncé un renforcement de ses mesures de restriction de rassemblements et l’extension du port du masque dès lundi.

Reprise des essais de vaccin

Du côté de la recherche, deux essais de vaccins expérimentaux contre le Covid-19 vont pouvoir reprendre aux États-Unis après de fausses alertes apparentes, augmentant les chances d’avoir un ou plusieurs vaccins autorisés d’ici le début de l’année 2021.

Le vaccin est devenu un enjeu électoral dans la course pour la présidence des États-Unis, et le candidat démocrate Joe Biden a promis vendredi qu’il serait « gratuit pour tout le monde » s’il était élu.

En Amérique latine, les restrictions se poursuivront en Argentine pour deux semaines pour endiguer la progression des contaminations : « Nous sommes loin d’avoir résolu ce problème », a déclaré vendredi le président Alberto Fernandez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *