Élections en Tanzanie: le président sortant, John Magufuli, face à 14 candidats

© REUTERS/Emmanuel Herman

Le 28 octobre prochain, les Tanzaniens éliront leur président et leurs députés. L’actuel président John Magufuli est candidat à un second mandat. Depuis son accession au pouvoir en 2015, il est accusé de dérive autoritariste, mais face à lui, l’opposition part en ordre dispersé.

Lors du scrutin du 28 novembre, John Magufuli aura face à lui 14 candidats de l’opposition. Parmi eux, Tundu Lissu, son principal adversaire, candidat du parti Chadema. En 2017, ce dernier avait échappé de peu à une tentative d’assassinat. Après avoir été touché par 16 balles à son domicile de la capitale Dodoma et après de multiples opérations chirurgicales et une longue convalescence en Belgique, il avait pu finalement rentrer en juillet dernier en Tanzanie.

Système de répression

Depuis le début de la campagne électorale fin août, Tundu Lissu a rassemblé de nombreux partisans à ses meetings. Mais au début du mois, la commission électorale a suspendu sa campagne pendant une semaine pour « propos séditieux ».

John Magufuli est accusé d’avoir mis en place un système de répression de plus en plus autoritaire depuis son accession au pouvoir. Pourtant la division de l’opposition pour le scrutin à venir pourrait favoriser sa réélection à la tête de l’État.

Lors du précédent scrutin il y a cinq ans, une coalition d’opposition avait obtenu un score sans précédent : 40% des voix. John Magufuli avait lui obtenu 58% des suffrages. Son parti, le Chama Cha Mapinduzi (CCM), est au pouvoir depuis l’indépendance du pays en 1961.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *