La Corée du Nord menace en dévoilant un nouveau missile géant

Le nouveau missile balistique intercontinental géant dévoilé samedi par la Corée du Nord lors d’un défilé militaire est une menace explicite adressée au système de défense antimissile américain mais également un défi implicite pour le président des Etats-Unis, selon des experts.

Depuis sa tribune, le dirigeant Kim Jong Un a porté la plus grande attention au missile balistique intercontinental (ICBM).

Posé sur un tracteur-érecteur-lanceur qui a paradé sur la place Kim Il Sung – du nom du fondateur du régime – à Pyongygang, il a constitué l’apogée de ce défilé nocturne sans précédent.

Les experts, unanimes, ont souligné qu’il s’agit du plus gros missile mobile à combustion liquide au monde, très probablement conçu pour transporter un missile de plusieurs têtes (MIRV).

24 mètres de long et 2,5 mètres de diamètres

Pour Jeffrey Lewis, du Middlebury Institute, cela vise « clairement à éprouver le système de défense antimissile américain en Alaska ».

Si le ICBM comporte trois ou quatre ogives, a-t-il expliqué, les Etats-Unis devront dépenser environ 1 milliard de dollars (740 millions d’euros) pour avoir 12 à 16 missiles intercepteurs pour chaque missile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *