L’Arabie Saoudite échoue à intégrer le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU

L’Arabie Saoudite a échoué dans sa tentative de devenir membre du Conseil des droits de l’Homme des Nations unies mardi, alors que la Chine et la Russie ont été élues pour une durée de trois ans.

Les organisations de défense des droits de l’Homme ont salué le coup porté à Riyad et à ses tentatives d’améliorer son image vis-à-vis de la communauté internationale.

« Le royaume récolte ce qu’il mérite »

« Le Conseil des droits de l’Homme a aujourd’hui envoyé une réprimande spectaculaire à l’Arabie Saoudite de Mohammed ben Salmane » a écrit sur Twitter Bruno Stagno, directeur exécutif adjoint de l’ONG Human Rights Watch (HRW), en référence au prince héritier du pays. « Le seul pays à ne pas être élu, fui par une majorité des membres de l’ONU. Le royaume récolte ce qu’il mérite pour ses graves violations des droits de l’Homme et pour ses crimes de guerre à l’étranger », a-t-il ajouté.

Quinze sièges étaient en jeu dans ce conseil qui compte 47 membres, critiqué par les organisations de défense des droits de l’Homme et par les Etats-Unis, car on y trouve des pays accusés de violer ces mêmes droits.

Toutefois, seuls quatre des 15 sièges ont été disputés — tous dans l’Asie et le Pacifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *