Macron : « Nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins »

Emmanuel Macron a assuré que la France ne renoncerait pas « aux caricatures, aux dessins », lors d’une cérémonie d’hommage national mercredi soir au professeur d’histoire-géographie décapité après avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet.

Emmanuel Macron a assuré que la France ne renoncerait pas « aux caricatures, aux dessins », lors d’une cérémonie d’hommage national mercredi soir au professeur d’histoire-géographie décapité après avoir montré à ses élèves des caricatures de Mahomet.

 

« Nous continuerons, professeur. Nous défendrons la liberté que vous enseigniez si bien et nous porterons la laïcité, nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins, même si d’autres reculent », a déclaré le chef de l’Etat. La France rend hommage, depuis la prestigieuse université de la Sorbonne à Paris, à Samuel Paty, victime d’une « conspiration funeste, de l’amalgame » et de la « haine de l’autre », a ajouté M. Macron.

Emmanuel Macron a présidé mercredi soir à La Sorbonne une cérémonie d’hommage national à l’enseignant Samuel Paty, « héros tranquille », « visage de la République » dont l’assassinat près de son collège par un musulman radicalisé a ému la France.

Les présidents des Assemblées, l’ensemble du gouvernement et des personnalités comme la maire de Paris Anne Hidalgo et l’ancien président François Hollande ont fait face au cercueil du professeur de 47 ans, père d’un enfant de cinq ans, déposé dans la cour de l’historique université, au coeur de Paris.

Samuel Paty a été tué « parce qu’il incarnait la République qui renaît chaque jour dans les salles de classe, la liberté qui se transmet et se perpétue à l’école », a dit Emmanuel Macron, qui a remis au professeur les insignes de la Légion d’honneur à titre posthume.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *