Macron veut « libérer l’islam en France des influences étrangères » avec des imams « certifiés »

Durant son discours sur le séparatisme aux Mureaux (Yvelines), le président de la République est revenu sur la formation des imams, insistant sur le fait que la France devait « détacher le lien de l’islam consulaire ».

Emmanuel Macron veut « libérer l’islam en France des influences étrangères ». Lors de son discours sur les séparatismes aux Mureaux dans les Yvelines, le président de la République a donc annoncé une réforme de la formation des imams en France. Cette dernière sera portée par le Conseil français du culte musulman (CFCM).

 

Pour « détacher le lien de l’islam consulaire », la France va mettre fin, d’ici quatre ans à la formation des imams par la Turquie, l’Algérie et le Maroc, a fait savoir le président de la République.

En parallèle, le CFCM va « aller au bout de la structuration » d’un islam en labellisant « des formations d’imams en France », en assumant « une responsabilité cultuelle qui sera celle de la certification des imams » et enfin, en écrivant « une charte dont le non-respect entraînera la révocation des imams. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *