Madagascar: l’opposition intente un recours auprès de la HCC sur la réforme du Sénat

A Madagascar, les 19 sénateurs de l’opposition préparent leur contre-offensive face au projet de réduction du nombre de sénateurs de 63 à 18 (dont 6 seront nommés par le président de la République). Ils ont déposé une requête devant la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), pour dénoncer des irrégularités dans la procédure de ratification de trois ordonnances du président de la République. Une requête déclarée recevable mais infondée par les juges ce jeudi.

Les sénateurs ne renoncent pas. Ils attendent encore une autre réponse de la part la Haute Cour Constitutionnelle.

En effet, une seconde requête a été déposée auprès de la plus haute institution du pays en vue de l’annulation des élections sénatoriales prévues le 11 décembre prochain. « Il y a encore deux requêtes qui sont pendantes auprès de la HCC, nous explique Rivo Rakotovao, le président du Sénat, et on se dit que la HCC va cette fois-ci tenir compte de cet article 120 de la Constitution parce qu’il y a des similitudes par rapport à ce que l’on a déposé en premier, et surtout les 2ème et 3ème requêtes…» 

L’objectif de ces sénateurs : faire revenir la Haute Cour Constitutionnelle sur son récent avis qui autorise la réduction du nombre de sénateurs.

La bataille s’annonce rude, précise le président de la Chambre Haute. « La HCC attend actuellement les mémoires en défense du gouvernement. Nous avons demandé avoir une copie de ces mémoires en défense de sorte que nous puissions aussi en [présenter] si besoin. Et on va réagir par rapport à ça. »

Une trentaine de parti d’opposition, dont le HVM, majoritaire au Sénat, ont déjà annoncé ne pas participer aux sénatoriales : ils considèrent que c’est une élection aux forceps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *