Marine Le Pen réclame une « législation de guerre » contre l’islamisme

Quelques heures auparavant, Marine Le Pen s’était rendue à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) pour déposer une gerbe devant le collège de l’enseignant décapité vendredi. Aucun responsable du RN n’a participé aux manifestations dimanche en son hommage, estimant en avoir « un peu marre de la +politique de la bougie+ ».

La dirigeante d’extrême droite a réclamé une « législation d’exception » qui « sera conforme à l’Etat de droit », « dirigée contre les terroristes » et qui « n’affectera aucunement les libertés publiques », avec des « procédures policières et judiciaires spécifiques », une « possibilité de surveillance étendue » et un « régime carcéral spécifique ».

Refusant toute « complaisance directe ou indirecte de l’administration », Marine Le Pen a souhaité de nouveau un « renforcement des moyens de police nationale et municipale comme de la gendarmerie », une « évolution de la légitime défense », un « armement obligatoire des polices municipales », le « renforcement des moyens de justice » et la « création de centres pénitentiaires adaptés ».

Sponsorisé 00:21 – vidéo suivante « Professeur décapité: Le Pen demande « la mise en œuvre immédiate d’une commission d’enquête » »
Loaded: 100.00%

0
Professeur décapité: Le Pen demande « la mise en œuvre immédiate d’une commission d’enquête »

  • Des croix gammées taguées rue de Rivoli à ParisLogo de AFP
  • Jean-Luc Mélenchon souligne l'importance de l'eau dans la politique de demainLogo de AFP
  • Deux-Sèvres: manifestation à Epannes contre la construction de 16 retenues d'eauLogo de AFP

Elle a réclamé « un moratoire immédiat sur l’immigration et sur les naturalisations », estimant que « la politique migratoire nourrit le communautarisme, terreau de l’islamisme », et redemandé une « réforme du code de la nationalité ».

« Aucun étranger fiché S pour islamisme, en situation régulière ou irrégulière, ne doit pouvoir rester en France », a-t-elle insisté. « Un binational fiché S pour islamisme doit être déchu de sa nationalité et renvoyé. Un Français fiché S pour islamisme doit être poursuivi pour intelligence avec l’ennemi, condamné et incarcéré ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *