Nobel de médecine: trois chercheurs récompensés pour leur découverte du virus de l’hépatite C

Le prix Nobel de médecine récompense cette année un Britannique, Michael Houghton, et deux Américains, Harvey Alter et Charles Rice, pour leur découverte du virus de l’hépatite C. Le jury évoque, dans son annonce, « un problème de santé mondial majeur qui provoque la cirrhose et le cancer du foie » dans le monde.

« Pour la première fois de l’histoire, le virus de l’hépatite C peut maintenant être guéri », indique le comité. Les découvertes des lauréats 2020, le Britannique Michael Houghton, et les Américains, Harvey Alter et Charles Rice, ont révélé la cause des cas restants d’hépatite chronique.

Ils ont ainsi rendu possibles des analyses de sang et de nouveaux médicaments qui ont sauvé des millions de vies. Une découverte majeure de santé publique pour le monde entier est ainsi récompensée, ce lundi 5 octobre.

Maladie silencieuse, l’hépatite C est désormais une pathologie dont on guérit grâce aux nouveaux traitements. Les antirétroviraux de dernière génération ont, en effet, révolutionné la lutte contre la maladie. Ils permettent la guérison dans 9 cas sur 10.

Permettre un meilleur dépistage

Des progrès restent à faire toutefois en matière de dépistage. On estime que 71 millions de personnes dans le monde sont infectées par ce virus. Cette maladie, qui atteint le foie, cause encore la mort de 400 000 personnes dans le monde chaque année.

Mardi 6 octobre, c’est le prix Nobel de physique qui sera annoncé. Puis, mercredi 7 octobre, celui de chimie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *