Perquisitions chez Sibeth NDiaye, Olivier Véran, Édouard Philippe et Agnès Buzyn

À la suite du dépôt de dizaines de plaintes, une information judiciaire a été ouverte par la Cour de justice de la République le 3 juillet dernier portant sur le délit « d’abstention de combattre un sinistre ».
Des perquisitions ont été menées jeudi matin aux domiciles et bureaux de plusieurs personnalités politiques françaises dont le ministre de la Santé Olivier Véran et l’ancien Premier ministre Édouard Philippe dans le cadre d’une information judiciaire sur la gestion de la crise liée au Covid-19, selon BFM TV.
Dépôt de dizaines de plaintes
À la suite du dépôt de dizaines de plaintes, une information judiciaire a été ouverte par la Cour de justice de la République le 3 juillet dernier portant sur le délit « d’abstention de combattre un sinistre ».
Outre Olivier Véran et Édouard Philippe, l’ex-ministre de la Santé Agnès Buzyn, l’ancienne porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye et l’actuel directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, sont concernés.
Selon BFM TV, toutes ces personnalités ont fait l’objet d’une perquisition.
« Tout s’est passé de façon très courtoise »
La mairie du Havre a indiqué que « la mairie et le domicile d’Edouard Philippe ont été perquisitionnés ce matin. Tout s’est passé de façon très courtoise, avec la pleine coopération du maire », selon les informations de BFMTV.
Quant à Olivier Véran, son entourage, joint par Reuters, n’a pas réagi dans l’immédiat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *