PILLAGE MARITME : Greenpeace accable les Etats Ouest-africains

C’est dans rapport intitulé « Mal de mer : pendant que l’Afrique de l’Ouest est verrouillé par la Covid 19, ses eaux restent ouvertes au pillage » que l’ONG Greenpeace dénonce les pillages des ressources halieutiques en Afrique de l’Ouest.

Selon eux, les Etats Ouest-africains ont accordé des licences de pêche le 17 avril à quatre bateaux nommés Fu Yuan Yu, « en dépit des affirmations du ministère de la Pêche selon lesquelles aucune nouvelle licence n’avait été octroyée ».

Et pourtant, Les autorités avaient annoncé le 6 juin avoir refusé la demande de licence aux cinquante-deux navires et accepté uniquement le renouvellement des papiers des navires sénégalais.

L’ONG affirme aussi que l’Etat du Sénégal avait refusé de leur livrer la liste complète des navires ayant l’autorisation de pêcher dans ses eaux. Une situation qui contribue à maintenir le flou dans ce dossier.

Dans la conclusion de son rapport, Greenpeace demande aux Etats de fermer toutes les usines de farines et d’huile de poisson dans la zone excepté celles qui utilisent les déchets issus de la transformation des poissons inaptes à la consommation.

Aussi elle appelle les gouvernants de la Cedeao « à adopter un plan régional de gestion durable des pêches, en mettant l’accent sur l’état de surexploitation des stocks pélagiques », informe le quotidien Tribune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *