Politiques économiques : Macky fait la leçon aux partenaires financiers

Hier, à l’occasion du conseil présidentiel sur la relance de l’économie, le chef de l’Etat ne s’est pas uniquement limité à décliner son programme et ses chiffres pour les années à venir. Macky Sall a aussi profité de la tribune qui lui était offerte pour égratigner les partenaires techniques et financiers de l’Afrique qui veulent toujours dicter leur vision au continent.

« Le partenariat, ce n’est pas quelque chose qu’on impose d’un côté et que les autres subissent. Ça c’est révolu, ce moment est dépassé. Il faut que les Africains participent dans la définition des politiques qui les concernent », rappelle-t-il.

Macky Sall soutient qu’après après 60 ans d’indépendance, de parcours et d’échec, les Africains sont quand même capables d’élaborer des stratégies qui correspondent à leurs schémas de développement. Ce que les Occidentaux semblent enfin comprendre.

« Il est heureux que les mentalités aient changé du côté des partenaires. Je sens une sorte de symbiose et de partage des stratégies », se réjouit-il.

Ce qui n’était pas évident, dit-il, en 2014, lorsqu’il a voulu changer de paradigme pour sortir des schémas classiques, notamment avec les fameux Programmes économiques spéciaux (Pes) et autres Documents de stratégie de réduction de la pauvreté (Dsrp).

« C’était bien, mais ce n’était pas à notre ambition. Notre ambition ne peut pas être simplement de lutter contre la pauvreté, mais d’être un pays riche, émergent et donc avoir une population qui s’enrichit au cours de son évolution ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *