Alors que l’UDPS entend conserver la direction du pays. Et, si possible, renverser la majorité parlementaire à son profit. Augustin Kabuya, secrétaire général intérimaire de l’UDPS, rappelle que le président Félix Tshisekedi n’a de comptes à rendre qu’au peuple congolais, et non à un individu quel que soit son rang.