Sondage sur l’avortement médicalisé : les milieux urbains plus favorables

Une enquête a été réalisée à la demande de l’Association  des journalistes en santé, population et développement. Le sujet consiste à recueillir l’avis des Sénégalais sur l’avortement médicalisé en cas de viol ou d’inceste, informe le quotidien Le Soleil.

Et selon Moussa Boury Sall consultant et directeur du cabinet Continuum, 75% des personnes interrogées étaient favorables à l’avortement médicalisé. A condition par ailleurs que cette grossesse soit un risque pour la santé de la femme.

D’après toujours M. Sall, « les zones urbaines sont légèrement favorables à l’avortement en cas de risque pour la santé mentale et physique de la femme enceinte ».

En outre, le sondage révèle que 57% de l’échantillon n’était pas au courant du fait que l’avortement médicalisé était autorisé en cas de risque pour la femme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *