Deux personnes sur dix meurent tous les ans de maladies cardio-cardiovasculaires