La libération des otages au Mali «payée cher» selon le président burkinabé