Yeumbeul Sud : Le ministre Amadou Hott sort des familles des eaux

Le ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération a réagi «promptement», après les fortes pluies qui sont tombées à Dakar, il y a une semaine. Ce, au profit des populations de Yeumbeul Sud (banlieue dakaroise). En effet, selon Abdoul Fall, un habitant de la localité et porte-parole des familles impactées, Amadou Hott a sorti des «centaines de familles» des eaux.
 
 «Les populations soulagées en moins de 72 heures»
 
 Le jeune homme soutient que, moins de trois jours après les pluies diluviennes, les populations inondées ont été soulagées. «Descendu sur le terrain pour constater la situation et partager la peine des populations, le ministre Amadou Hott a, par la suite, fait déployer un fort arsenal technique pour l’évacuation des eaux. 
 
Entre les zones de Farba, Afia et Yeumbeul Centre, les plus touchées, et autres endroits de la commune, il a fait intervenir 7 camions hydro-cureurs dont chacun à une capacité de 10 000 litres par heure, d’un tractopelle pour creuser un réseau d’évacuation des eaux et, enfin, 3 motopompes de 150 mètres cubes/heure chacune», a expliqué Abdoul Fall dans une note parvenue à Seneweb.
 
 A l’en croire, grâce à ces moyens lourds, les populations ont été «soulagées en moins de 72 heures après ces pluies et plusieurs familles ont retrouvé leurs domiciles et artères à l’état normal». Outre ces moyens, l’habitant de Yeumbeul Sud renseigne que le ministre a offert également des denrées alimentaires aux familles sinistrées. Lesquelles ont été accueillies dans des écoles de la zone. 
 
Cet élan de solidarité du ministre a été apprécié à sa juste valeur par toute la population de la commune de Yeumbeul Sud, notamment les bénéficiaires. Pour elle, Amadou Hott a fait preuve de «générosité et de pragmatisme». «Il ne nous a rien promis. Monsieur Hott est venu, a vu et a agi efficacement pour notre grand bonheur», lit-on dans les colonnes du texte. 
 
 Toutefois, la population estime qu’il n’y a «rien de surprenant» dans ce geste du ministre, car elle suit de prêt ses actions dans la commune de Yeumbeul Sud qui l’a vu grandir et dont il manifeste un «intérêt constant, depuis plusieurs années».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *