Mi-juillet, l’organisateur de la marche a également été arrêtés. Un célèbre journaliste d’investigation Hopewell Chin’ono, qui avait exposé d’importants détournements d’argent au ministère de la Santé en pleine épidémie de coronavirus, a été arrêté à la même période. Tous les deux doivent encore comparaître en octobre 2020.

Deux ans après l’arrivée du président Emmerson Mnangagwa au pouvoir, le gouvernement est accusé d’utiliser la pandémie pour réprimer toute opposition politique et liberté de la presse. Les autorités nient toute mauvaise gestion du pays et accuse l’opposition de vouloir déstabiliser le pays.